Projet Accompagnement Solidarité Colombie

La Piedra - Bulletin d'informations et d'analyses sur l'extractivisme - Novembre 2018

15 Novembre 2018

Ce bulletin comprend une version électronique (ci-dessous) que nous vous invitons à distribuer dans vos milieux. Nous vous encourageons également à inviter vos allié-es à s'inscrire à cette liste de diffusion pour recevoir ce bulletin, des nouvelles de nos activités ainsi que les demandes d'« actions urgentes » lorsque surviennent des injustices en Colombie souvent imputables aux agissements de compagnies canadiennes.



Clicker ici pour vous inscrire sur cette liste.





*|MC:SUBJECT|*


Bulletin d'informations et d'analyses sur l'extractivisme ici et en Colombie



Projet accompagnement solidarité Colombie

Novembre 2018



"El pueblo no se rinde carajo" La grève de Buenaventura

Le 4, 5 et 6 novembre dernier, Maria Miyela Riascos Riascos, porte-parole du comité de grève civile de Buenaventura et Olga Araujo, défenseure des droits humains et éducatrice populaire de l'Association pour la recherche et l'action sociale (Nomadesc), étaient à Montréal, lors de leur tournée au soi-disant Canada pour parler de la grève qui s'est tenue à Buenaventura en 2017. Le 16 mai 2017, une grève sociale est initiée à Buenaventura, principale ville portuaire du Pacifique en Colombie. Composée d'une majorité de personnes afro-colombiennes et autochtones, une grande partie de sa population a été victimes des différentes vagues de déplacements forcés en Colombie, contrainte de quitter leurs territoires sous la pression de la violence.




La lutte contre la criminalisation en Colombie se poursuit

Mercredi 7 novembre un juge a finalement innocenté Mateo Gutierrez après 21 mois de prison, accusé de terrorisme, conspiration et d'appartenir à un groupe armé nommé MRP. La défense argumente depuis 21 mois que la description physique alléguée par le témoin ne correspond pas à celle de Matéo, que le pétard déclenché ce jour-là ne constitue pas un acte de terrorisme, en plus de défendre l'alibi de Mateo.




Des étudiantEs en Colombie poursuivent leur grève pour une éducation publique

Des étudiantEs et des professeurEs colombienNEs sont en grève depuis plusieurs semaines et dans certaines universités pluisuers mois. Une soixantaine d'établissements d'enseignement supérieur publics et privés ont souscrit à la liste de revendications présentée au gouvernement et au congrès du 27 septembre dernier par l'Union nationale des étudiantEs de l'enseignement supérieur (UNEES).




Consultation populaire légitime de la municipalité de San Lorenzo –Nariño–

Suite à un processus communautaire prolongé et participatif, les personnes habitant la municipalité de San Lorenzo se prononceront le 25 novembre prochain à savoir si oui ou non, ils appuient l’exploitation minière sur leur territoire. La consultation aura lieu malgré la décision prise il y a quelques jours par la Cour Constitutionnelle à propos de ce type de consultation et malgré que le ministère des Finances et l’organe électoral aient tenté de bloquer cette initiative collective, expression constituante primaire.



Les mouvements sociaux colombiens convergent

Le 9 octobre 2018, plus de 1 500 personnes se sont réunies à l’école Claretiano de Bosa, au sud de Bogota, en Colombie, afin de débuter l’Assemblée législative populaire et des peuples. Cette assemblée est un espace qui cherche à construire une proposition d'unité des mouvements sociaux colombiens, un agenda de mobilisation contre les politiques du gouvernement actuel et un mandat populaire qui synthétise les revendications des luttes territoriales.




Le mouvement Ríos Vivos Colombia appelle à résister contre la « dictature de l‘industrie minière »

Le 12 octobre dernier, environ 400 personnes de communautés autochtones, paysannes et afro-colombiennes se sont unies lors de la deuxième rencontre nationale du Mouvement pour la Défense des Territoires et des personnes Affectées par les Barrages, organisée par le Mouvement Rios Vivos au sein de la communauté de Barrancabermeja, Santander, en Colombie.




Contre le nucléaire et son monde à Chalk River

Depuis 2016, la mobilisation grossit pour protéger la rivière des Outaouais face au projet de construction d'un site pouvant stocker un million de mètres cubes de déchets radioactifs à Chalk River. Ce dépotoir ce situerait à 1 km de la rivière des Outaouais ! Les risques de contamination de l'eau de la rivière sont donc bien réels. En plus de la rivière , il y a le lac et le ruisseau Perch, des marais et des marécages à proximité.


Des ponts entre la Colombie et la Palestine


Stop au projet hydroélectrique Hidroituango

La piedra, c'est la roche de la résistance, celle qui, dans le soulier, dérange. C'est celle qui dans toute sa diversité, constitue notre habitat, vitale à nos existences. C'est la roche qu'on lance. Et bien sûr, c'est la roche exploitée. L'extractivisme, modèle économique basé sur l'exploitation des ressources, ravage toujours davantage ici et ailleurs. C'est au "Canada", sur terres colonisées, que la majorité des entreprises minières dans le monde ont leur siège social. Ainsi, les entreprises canadiennes déploient leurs activités en Colombie en toute impunité profitant et nourrissant la violence politique et sociale qui sévit dans ce pays en guerre.

---

Le Projet accompagnement solidarité Colombie est un collectif qui depuis 2003 réalise de l’accompagnement auprès de communautés et organisations colombiennes tout en faisant des liens entre des luttes ici et en Colombie face à l’imposition de méga-projets d’extraction des ressources.
Auteur: 
PASC

Tags: