Projet Accompagnement Solidarité Colombie

Mobilisation contre la minière AngloGold Ashanti

2 Noviembre 2021

Sept municipalités dans les départements de Nariño et Cauca se mobilisent contre la minière AngloGold Ashanti

Depuis le 3 octobre 2021, plusieurs processus sociaux, autorités civiles, jeunes et leaders du territoire dans les départements de Nariño et dans le sud de Cauca se rassemblent et se mobilisent afin de confronter la société minière sud-africaine Anglogold Ashanti. Depuis son arrivée en Colombie en 2004, AngloGold Ashanti1 a mené des activités d'exploration géologique dans diverses régions du pays. Récemment, la société transnationale a à nouveau fait son apparition dans la région en question avec l’objectif de réactiver des projets d'exploration et d'extraction minière.


Face à cette présence, les processus et leaders sociaux des municipalités affectées organiseront une consultation populaire contre l'exploitation minière à grande échelle. Celle-ci aura lieu le 19 décembre 2021 simultanément dans sept municipalités de la région, soit à San Pablo, La Cruz, Belen, Colon, San Pedro de Cartago et La Union dans le département de Nariño et Florencia, département de Cauca.

La présence de multinationales du secteur minier dans la région n’est rien de nouveau. En 2009, la direction du service des mines de l’État colombien a accordé plus de 71 contrats de concession dans le département de Nariño pour l'exploration et l'exploitation de gisements minéraux d'or, d'argent, de manganèse, de cuivre, de molybdène, de platine, de zinc et de nickel.

En 2011, le projet Mazamorras Gold, une filiale de la multinationale canadienne Gran Colombia Gold, a débuté sa mise en œuvre dans les municipalités de San Lorenzo et Arboleda2 situé dans le département de Nariño. La décision qu’a prise l'entreprise d'aller de l'avant avec les activités d'exploration minière a créé un environnement de chaos et de confrontation dans les communautés affectées. Des leaders paysan.ne.s ont reçu des menaces de mort, ont été harcelé.e.s et agressé.e.s physiquement par les autorités policières et ont été faussement accusé.e.s pour le simple fait de défendre les intérêts de leur communauté et de confronter le développement des activités minières. L’impact des projets d’exploration et d’extraction ont comme effet la contamination de l’eau et d’écosystèmes, la détérioration du tissu social et du mode de vie traditionnel des communautés paysannes, la militarisation du territoire et la violation des droits humains. En effet, les forages effectués par la compagnie minière ont provoqué une fuite d'eau qui a fait baisser le niveau du lac La Marucha. De plus, maintes violations systématiques des droits humains ont été enregistrées contre les communautés paysannes d'Arboleda et de San Lorenzo par le gouvernement colombien, les forces de sécurité de l'État et la multinationale canadienne Gran Colombia Gold.

En 2018, la communauté de San Loranzo a tenu une journée de consultation populaire3 lors de laquelle les habitants ont voté à 98% contre la mise en œuvre de projet l'exploration et l'exploitation de métaux et d'hydrocarbures dans sa municipalité.

Ce type de référendum n'est pas reconnu par l'État puisque dans d'autres pays comme le Canada, la Colombie considère les activités minières ou énergétiques   comme d'intérêt national et interdit aux municipalités de se prononcer. Cependant les communautés paysannes de Nariño organisent ce qu'elles appellent un gouvernement autonome paysan. Elles considèrent que c'est leur droit souverain de se prononcer contre toutes activités extractives, et de prendre les moyens nécessaires pour faire respecter leurs décisions.

Présentement, les activités des processus en mobilisation concernent principalement la collecte de données et d’informations sur les activités minières de la région depuis l’arrivée des multinationales dans le territoire, afin de pouvoir légitimer leurs positions auprès des autorités de l’État. La logistique et la préparation de la consultation du 19 décembre font aussi partie des activités que mènent les communautés, en plus de produire et diffuser du matériel communicationnel afin de visibiliser leur situation. Les communautés qui organisent la consultation sollicite l’appui de la communauté internationale, des organisations sociales et de toute personne qui défend la vie et le territoire des communautés paysannes.

 

Voir: 

Pré-audience de la AngloGold Ashanti

Nouveaux abus de la canadienne Gran Colombia Gold contre la population rurale de Nariño

Menace de violences dans le projet d’exploration minière de la Gran Colombia Gold dans l’État de Nariño, Colombie

Conflit social dans le département de Nariño avec la canadienne Gran Colombia Gold

Des communautés paysannes brûlent le campement minier de la canadienne Gran Colombia Gold

Du Nouveau dans le Conflit Concernant la Compagnie Canadienne Gran Colombia Gold: Le Gouverneur de l’État de Nariño s’oppose aux Mines à Ciel Ouvert sur les Terres des Campesinos

Consultation populaire légitime de la municipalité de San Lorenzo –Nariño–

Retour de la Gran Colombia Gold

Autor: 
PASC

Temática: 

Region: