Projet Accompagnement Solidarité Colombie

Mobilisation contre la pétroliere canadienne GRAN TIERRA ENERGY à Yopal

14 February 2019

En 2009, l'autorité nationale des licences environnementales (ANLA) a octroyé à la société canadienne Gran Tierra Energy Inc. un permis relatif à l'exploration et à l'exploitation du champ pétrolier de "El Portón". Permis qui a ouvert la voie à une intervention des puits Calatea 1 et Curiara 1, qui dans leur phase exploratoire se sont avérés non viables, l’entreprise progresse maintenant dans les activités pétrolières des puits de Prosperidad 1, situé dans le village "La Union", à 13 kilomètres du centre urbain de la capitale du département de Casanare.

Ces activités ont à leur tour provoqué l'organisation et la contestation des communautés qui exigent la suspension définitive des activités d'exploration sur leur territoire, afin d'éviter les catastrophes pouvant se produire avec la poursuite du projet, plusieurs mobilisations et procédures judiciaires ont été mises en place, notamment la demande d'injonction qui a permis, en 2017, de suspendre temporairement l’exploration pétrolière effectuée par Gran Tierra, jusqu'à ce qu'en 2018 les activités ait été à nouveau autorisées.

Dans le cadre de ce processus de contestation, deux réseaux ont été créés, le réseau de surveillance de l'eau et le comité de la transparence, les deux sont composés principalement d'acteurs tels que Corporinoquia, ANLA et la Gran Tierra elle-même, qui agit comme " juge et parti ", Ces espaces présentés officiellement comme des instances de participation et de dialogue ne sont que de simples espaces de socialisation, dans lesquelles les communautés n’ont pas une participation effective.

À cette occasion, la fondation universitaire UniTrópico, qui fait partie du comité de la transparence, a organisé une discussion thématique au cours de laquelle a été présentée une série de documents de nature purement technique, tandis que les communautés ont été reléguées à une participation limitée, de quelques instants durant lesquels elles ont manifesté leur mécontentement face à l'avancement de ce projet, qui sera développé autour de l'agglomération de Yopal.

Face à la dynamique de l’exploitation pétrolière dans le département du Casanare et aux violations de l’environnement qu'elle génère sur le territoire, comme l’aggravation imminente de la crise de l’accès à l’eau, les communautés, les responsables environnementaux et les organisations sociales appellent à la mobilisation pour la défense des peuples, de l'eau et le territoire, le jeudi 14 février à partir de 7h30, à partir du parc "La Herradura", avec ce qu'ils espèrent démontrer de la capacité de mobilisation et de résistance avec laquelle ils doivent arrêter les projets d'exploitation qui affectent les communautés et les territoires.

 

traduit de: https://trochandosinfronteras.info/yopal-a-movilizarse-por-el-agua/?fbcl...

 

Author: 
www.trochandosinfronteras.info