Projet Accompagnement Solidarité Colombie

Pacific Rubiales répond à l'audience publique à Puerto Gaitan

16 Juillet 2013

En réponse aux articles de journeaux annonçant la tenue de l'audience publique portant sur les agissements de la pétrolière canadienne Pacific Rubiales en Colombie, la compagnie a fait parvenir la communication suivante aux médias afin de délégitimer les dénonciations à son encontre. Le journal "Las 2 orillas" a publié intégralement la communication envoyée par Leonardo Garcia Suárez,  gérant des affaires stratégiques de la compagnie. En voici la traduction :

 « Il s’agit d’une réunion politique entre des membres de syndicats canadiens et la USO, un acte public où sont évoquées de nombreuses affirmations erronées sur la compagnie, nous détenons suffisamment de preuves pour démentir ces affirmations. 

Je tiens à souligner les points suivants :

1. Les conditions de travail de PACIFIC respectent de manière intégrale le droit du travail colombien, c'est-à-dire, au moyen de contrats de travail, par le paiement des salaires et des prestations sociales, la réalisation d’affiliations et de contributions au Système de Sécurité social, les paiements parafiscaux, etc.

2. Par le biais d'accords avec le syndicat UTEN, PACIFIC est allé encore plus loin que ce qui est prévu par la Loi du travail. En plaçant les salaires au-dessus du minimum légal, (le salaire minimum au camp est le double que celui stipulé par la Loi, sans compter l'alimentation, le logement, le transport et la récréation du personnel qui n'est pas compté comme faisant partie du salaire), PACIFIC garantit des salaires dignes qui récompensent l'activité de tous les travailleurs au service de la compagnie ou de ses compagnies pourvoyeuses.

3. Lors des différents audits effectués par le Ministère du Travail, la compagnie n'a jamais reçu aucune amende de la part des Autorités colombienne compétentes. Ce qui confirme le respect des normes de travail colombiennes.

4. Aucun employé de la compagnie n’a pris la décision de s'affilier à la USO. En Colombie, moins de 1% des compagnies de plus de 500 employés ont des syndicats. PACIFIC fait partie de ces compagnies qui font preuve d'ouverture face à l'association syndicale. PACIFIC compte plus de 50% de ses travailleurs affiliés au syndicat de la Unión des Travailleurs de l'industrie énergétique (UTEN) qui est membre de la central des travailleurs CGT, la plus grande au pays.

5. Pacific Rubiales est une compagnie canadienne (et non vénézuélienne), enregistrée à la Bourse de Toronto. La totalité de ses actifs sont mis à disposition des investisseurs du monde entier. Environ 15% des parts de la compagnie sont entre les mains de colombiens à travers les Fonds de Pension. La compagnie opère avec les protocoles reconnus internationalement comme les plus exigeants au niveau des normes environnementales sociales et du travail. Ceci est vérifié de manière permanente par des institutions indépendantes reconnues dans le monde.

6. Tel que mentionné par le Président de la UTEN, Alex Iván Ortiz, « cette réunion à caractère politique à Puerto Gaitán démontre l'intention de la USO d'ouvrir un espace duquel elle a été rejetée par les travailleurs de Puerto Gaitán. Ce rejet est dû à des pratiques violentes et intimidantes ainsi que de fausses affirmations. Curieusement, des syndicalistes canadiens viennent maintenant juger du travail syndical en Colombie ».

7. La plus importante enquête sur la question des conditions de travail de Colombie à été réalisée par MERCO et le Centro National de Consultoría. Cette étude comprend plus de 16 500 colombiens dans différents espaces spécialisés et démontre que Pacific est une des 10 meilleures entreprises pour travailler en Colombie. On découvre aussi que l’entreprise a augmenté sa position dans le palmarès, en passant de la position 59 en 2011 à 9 en 2013. Il s’agit d’une seule des multiples preuves démontrant la gestion adéquater des conditions de travail que l’on retrouve chez PACIFIC 

Recevez mes cordiales salutations. 

logo_pacific

Leonardo García Suárez

Gerente de Asuntos Estratégicos

Calle 110 No. 9-25 Piso 14

Bogotá, D.C., Colombia

 

Source originale en espagnol : Pacific Rubiales y el juicio en Puerto Gaitán, Las 2 orillas, 15 juillet 2013.

Auteur: 
Las2orillas

Source: 

Thème: 

Tags: