Projet Accompagnement Solidarité Colombie

luttes pour le territoire :qui a peur de la voix des peuples ?

8 Juin 2017

Le 2 juin dernier, des milliers de personnes ont pris la rue lors de la 4ième grande marche du carnaval à la défense de l'eau, de la vie et du territoire. Dans la ville de Florencia, c'est plus de 25 miles personne venues de  Caquetá,  du Putumayo et du Cauca qui ont répondu à l'appel. Dans la déclaration politique de la marche, on pouvait lire :
C'est nous qui écrivons notre propre histoire et nous avons arraché la plume à ces dirigeants audacieux qui, abusivement, ont permis d'offrir nos territoires, modifier nos montagnes et ''paramos'' pour des cratères et des déserts.

Depuis la force du carnaval, le chant, la danse et la joie, nous continuerons à alimenter l'espoir et la dignité d'un peuple qui sait résister à la culture de la mort et au pillage des multinationales
.

Trois jours plus tard, le 5 juin, on apprenait que dans la municipalité de Cumaral, situé dans le Meta, 97 % de la population s'opposait  au projet d'exploitation pétrolier Llanos 69  dans le cadre d'une consultation populaire.  Selon la population de tels projets seraient responsables de sécheresse et de glissements de terrain.

Un des membres du comité environnemental pour la de la vie du département de Tolima a déclaré:
"Cette scène est très importante parce que c'est l'un des mécanismes qui nous a permis comme des organisations sociales et comme communautés de reprendre le pouvoir de décider pour notre propre territoire, pour éviter la dictature minière que le Gouvernement National a voulu imposer avec l'extraction d'hydrocarbures, de métaux précieux et une énergétique avec l'hydroélectricité".

L'Agence Nationale d'Hydrocarbures - AHN-, Ecopetrol et l'Association Colombienne du Pétrole - ACP - devront respecter le résultat de la Consultation Populaire. Cela fait suite aux résultats des consultations populaires qui ont eu lieux dans la région du Sumapaz et de Cajamarca (Tolima) menant à l'arrêt des avancés des projets. À l'heure actuelle, 44 initiatives populaires sont en cours dans le secteur minéro-énergétique, ce qui donne la frousse au président de l'association colombienne du pétrole (AFP), qui affirme que les consultations populaires ''sont une sérieuse menace à l'industrie pétrolière du pays ''. Comme on le sait bien, prendre le droit de s'exprimer sur un sujet est une menace !

Auteur: 
PASC