Projet Accompagnement Solidarité Colombie

Lettre ouverte aux actionnaires de Pacific Rubiales Energy (PRE)

29 Mai 2014

RE: Conflit social entourant les activités de PRE en Colombie

Chers actionnaires,

En tant que membres d’organisations sociales concernées, la présente est pour vous entretenir des activités de Pacific Rubiales Energy en Colombie.

L’été dernier, nous avons participé a une délégation canadienne se rendant en Colombie pour assister à l’audience d’un tribunal populaire sur les activités de Pacific Rubiales Energy en Colombie.  La délégation fut formée suite aux demandes de plusieurs organisations colombiennes qui étaient préoccupées par les pratiques de l’entreprise, qui ne respectent pas le droit du travail et les lois environnementales. Huit syndicats, organisations politiques et ONGs du Québec et du Canada ont donc effectue une visite dans le Meta en juillet 2013.La délégation a entendu de nombreuses plaintes et témoignages des travailleurs et des communautés autochtones a propos des pratiques de PRE: le non-respect de la consultation préalable des communautés autochtones pour les projets d’infrastructure, des signes d’eau contamine qui affectent directement la santé des communautés autochtones voisines, de fausses affirmations dans les rapports de production, affectant le paiement de redevances a l’Etat colombien, diverses violations au droit d’association de la part des sous-traitants de PRE et des conditions de travail médiocres et finalement, la présence de forces de sécurité privée a des barrages sur une route publique. Les témoins au tribunal ont aussi fait part être victimes de criminalisation et vises pour leurs actions de protestation, avec un travailleur assassin en 2012 et plusieurs autres faisant face a des accusations passibles de peines d’emprisonnement. Le rapport complet est disponible à l’adresse suivante.

Ce mois-ci, a Bogota en Colombie, des représentants de 10 communautés vivant près des champs pétrolifères de PRE ont érigé un camp de protestation en avant des locaux de l’entreprise. Ils ont été rejoints par des membres du syndicat pétrolier national la USO ("Union Sindical Obrera", en espagnol) et des membres du Comité communautaire environnemental de Puerto Gaitan, dans le Meta. Ensemble, ces organisations et communautés demandent au gouvernement colombien d’annuler les permis et contrats d’exploitation de pétrole de PRE colombien pour ses sites de Campo Rubiales, Campo Piriri et Campo Quifas. Les membres de la USO demandent aussi: l’examen et la vérification des licences environnementales de l’entreprise, des investigations sur la légalité des terres possédées par PRE, des indemnisations pour les travailleurs blesses au travail et une protection civile pour les leaders syndicaux et de la communauté. Le gouvernement colombien a indiqué qu’il répondra aux diverses demandes à la fin du mois de mai 2014.

En terminant, nous espérons que vous prendrez ces informations en compte lors de la réunion annuelle des actionnaires de PRE et que vous reconsidérerez votre statut d’actionnaires et l’achat d’actions dans l’entreprise.
Sincèrement,

Projet Accompagnement Solidarite Colombie (PASC)
Comité pour les droits humains en Amérique latine (CDHAL)


 

  1. Rapport: Audience contre la pétrolière canadienne Pacific Rubiales Energy

 

Auteur: 
PASC