Projet Accompagnement Solidarité Colombie

L'échec des négociations du Sommet Agraire annonce de nouvelles protestations en Colombie

8 Mai 2015

Les porte-paroles de la table de négociation du Sommet Agraire Ethnique et Populaire annoncèrent que, un après le début du processus de négociation avec le gouvernement, le processus traverse un moment difficile. Dans certaines zones du pays des blocages de voies se montent en réponse à l'irrespect des engagements tenus par le gouvernement.

Dans plusieurs documents rendus publics, la plateforme regroupant différentes organisations sociales de paysannes, d'autochtones, d'afrodescendantEs et de populations urbaines affirma: "le Sommet Agraire considère que le gouvernement se trouve dans le rouge en ce qui concerne ses engagements avec nos secteurs paysans quant aux délais caractéristiques des objectifs fixés".

Ils ajoutèrent avoir donné suffisamment de délai au gouvernement. Dans la lettre adressée au Ministre de l'Intérieur Juan Cristo, ils exigèrent une réunion avec le Président Juan Manuel Santos pour faire le bilan des négociations pour pouvoir dépasser la crise, tout en rappelant être protégés par les dispositions du décret qui donne une marge normative aux accords pour exiger ce bilan.

Le porte-parole du Congrès des Peuples Sebastián Quiroga assura que « ce n'est que la conséquence de l'attitude permanente du gouvernement face aux négociations avec les secteurs social et populaire, attitude stratégique pour contenir la mobilisation et son impact sur la politique du pays". Il ajouta que la décision du Sommet Agraire est "d'une importance majeure à ce moment-clé que vit le pays".

En effet, actuellement, d'importantes luttes sociales ont lieu contre le Plan National de Développement, en plus de la journée de grève nationale des enseignants qui comptent sur le soutien important de la population urbaine. Un professeur de l'université de Médellin a d'ailleurs été assassiné ces jour-ci par des professionnels élevant le rang de la Colombie à l'un des pays où les enseignants se font le plus assassiner au monde (plus de 880 en 15 ans). Quiroga assura "qu'une nouvelle mobilisation paysanne, soutenue par l'ensemble du mouvement social dans un contexte d'ébullition, pourrait impulser une meilleure articulation entre la plateforme d'organisations qu'est le Sommet Agraire, et d'autres secteurs du pays".

En ce moment, dans le Nariño vers San Pablo, des blocages ont commencé suite à l'irrespect des engagements du gouvernement national quant à l'élaboration de routes.

Auteur: 
Colombia Informa