Projet Accompagnement Solidarité Colombie

Résultats de la recherche

Résultats de la recherche

  1. Déclaration parlementaire sur la répression des mouvements autochtones et syndicaux en Colombie

    Strasbourg Nous, députéEs européenNEs ci-bas signataires, avons été informés de la répression perpétrée contre les manifestations autochtones qui s'effectuent depuis le 12 octobre dans différents départements de Colombie. Plusieurs personnes ont été (...)

  2. Vidéo: Chiquita et les paramilitaires

    (...)

  3. la violence fait croître le palmier à huile

    (...)

  4. Audience finale du TPP en Colombie: Les entreprises transnationales et les crimes contre l'humanité

    aux Angeles, à New York et dans plusieurs d'autres villes du monde, se dérouleront des actions (...)

  5. 6 mars- Hommage national et international aux victimes du paramilitarisme, de la parapolitique et des crimes d'État

    English POUR LES DISPARUS POUR LES DEPLACES POUR LES MASSACRES POUR LES EXÉCUTÉS En Colombie, près de quatre millions de personnes ont été déplacées de force à l'intérieur du pays, majoritairement à cause des groupes paramilitaires. Ces groupes, qui (...)

  6. La crise du narco gouvernement colombien touche le fond

    Español Texte d'un prisonnier politique colombien de la prison de Palo Gordo Il n’est plus nécessaire de secouer très fort le régime colombien pour que tombent les masques et qu’apparaisse au grand jour que tous les membres de cette coalition gouvern (...)

  7. Les agrocarburants au Canada

    (...)

  8. Les entreprises tirent profit des conflits

    (...)

  9. Grève de la faim de Prisonniers Politiques dans le Nord de Santander en Colombie

    Le 8 janvier 2008, 7 prisonniers politiques de la prison de haute sécurité de Palo Gordo, pénitencier de Giron, ont commencé une grève de la faim pour défendre leurs droits. Après 28 jours de grève, le 5 février 2008, 160 autres prisonniers politiques ont (...)

  10. Les prisonniers politiques de Giron suspendent la grêve de la faim

    Español COMMUNIQUÉ DU 5 FEVRIER 2008 “Nous suspendons la grève pour 15 jours”. Monsieur le directeur général de l’INPEC, instance de contrôle de la Defensoria, Procuraduría, Cancillería, Comité de solidarité avec les prisonniers politiques, commission int (...)

Pages