Projet Accompagnement Solidarité Colombie

Campagne de solidarité avec les prisonniÈres politiques

Des nouvelles d'en dedans ...

17 Juin 2011

La Piedra, no.8, été 2011.

Depuis 2007, le PASC travaille avec les prisonniers et prisonnières politiques de Colombie, en appui au Comité de solidarité avec les prisonniers politiques. Les prisonniers et prisonnières politiques sont ces personnes emprisonnées sur la base de leur position politique et/ou de leur action de confrontation aux politiques de l’État et/ou aux groupes dominants qui le soutiennent. On compte 12 000 personnes détenues pour motifs politiques en Colombie dont la majorité sont en attente de procès.

La poête Angye Gaona emprisonnée en Colombie

24 Mars 2011

Délit d'opinion : poètes, vos pensées !

Publié par Nicolas Gary, le jeudi 10 mars 2011 sur Actualitte

Alors que l'on célèbre actuellement le printemps des poètes, un message nous est parvenu concernant la poète et journaliste Angye Gaona, aujourd'hui retenue et détenue en Colombie, pour des prises de position contraires à celles que l'État peut tolérer...

Au-delà  des murs : Une nouvelle publication sur les prisonniers et prisonnières politiques de Colombie

23 Février 2011

Le PASC lance une nouvelle brochure qui aborde la problématique des crimes d’État sous l’angle du concept de «prisonnier politique ». Les prisonniers et prisonnières politiques sont ces personnes emprisonnées sur la base de leur position politique et/ou de leur action de confrontation aux politiques de l'État. En Colombie, il convient néanmoins d'inclure celles et ceux qui sont incarcéré-es suivant des intérêts politiques, sans aucun autre motif que celui de nuire, par leur simple existence, aux plans des élites au pouvoir.

Un montage judicaire se prépare contre l'avocat Leonardo Jaimes Marin

20 Décembre 2010

La Fondation Comité de Solidarité avec les prisonniers politiques a appris, par une source de grande crédibilité, que des fonctionnaires de la SIJIN ont contacté deux supposés réinsérés des FARC pour obtenir un interrogatoire de leur part dans lequel ils incrimineraient l'avocat du FCSPP - section Santander, LEONARDO JAIMES MARIN.

CAROLINA RUBIO ESGUERRA DU CSPP LIBÉRÉE !

20 Novembre 2010

CAROLINA RUBIO ESGUERRA LIBÉRÉE !

La Fondation du Comité de Solidarité avec les Prisonniers politiques et le PASC vous remercie pour les nombreuses manifestations de solidarité de la communauté nationale et internationale et informe que la camarade CAROLINA RUBIO ESGUERRA a été libérée le jeudi 18 novembre en fin de journée.

La Fiscalia a décidé de suspendre l’ordre de détention contre CAROLINA RUBIO ESGUERRA pour une période de six mois, vu l’état avancé de sa grossesse.

Détention de la défenseure de droits humains : Carolina Rubio Esguerra

16 Novembre 2010

Aujourd’hui le PASC a été informé de la détention arbitraire et injuste de de la défenseure de droits humains CAROLINA RUBIO ESGUERRA, responsable de la Section Santander du Comité de Solidarité avec les Prisonniers-ères Politiques (CSPP), que nous accompagnons depuis bientôt cinq ans.

Le PASC vous demande d’agir immédiatement afin d’exiger sa libération (voir modèle de lettre plus bas). Caroline est enceinte de neuf mois, ce qui selon les lois colombiennes, oblige le gouvernement à la remettre immédiatement en liberté !

En vous remerciant de votre solidarité,

Des nouvelles d'en-dedans

6 Octobre 2010

Publié dans Le Caillou dans le soulier, no7

Depuis 2007, le PASC travaille avec les prisonniers et prisonnières politiques de Colombie. Il s’agit de femmes et d’hommes considéré-e-s par l’État comme ses ennemi-e-s de l'intérieur, comme rebelles ou comme terroristes, enfermé-e-s avec peu de recours et sous l’exclusive vigilance de ce même État. Ce qui les rend d'autant plus vulnérables en ce qui a trait aux respects de leurs droits.

Diomedes Meneses risque l'amputation de son pied gauche suite à  la négligence de l'INPEC

15 Février 2010

DIOMEDES MENESES CARVAJALINO est un prisonnier politique âgé de 27 ans, détenu dans le quartier trois de la prison de Palogordo (Zone rurale de la municipalité de Girón – Santander); il se déplace en chaise roulante en raison de sa paraplégie due aux tortures infligées par des fonctionnaires du Gaula de la Police nationale, à l'occasion de faits intervenus le 25 mai 2002; actuellement, il est sur le point de perdre le pied gauche parce que l'Institut national pénitentiaire –INPEC- a négligé de soigner une blessure gagnée par une infection sévère.

Campagne pour la dignité et la liberté de Diomedes Carvalajino

22 Juin 2009

L'histoire de Diomedes Meneses Carvajalino raconte un des cas de torture (documentés) les plus graves à l’encontre d’un dissident politique en Colombie. Croyant l'avoir achevée, les tortionnaires ont abandonné leur victime à la morgue le 25 mai 2002, mais Diomedes Meneses Carvajalino a survécu... pour raconter.

Pages