Projet Accompagnement Solidarité Colombie

Justicia y Paz

Campagne médiatique de désinformation et fausses accusations contre Justicia y Paz, le PASC et les Brigades de Paix Internationales (PBI)

12 Février 2010

Voici notre censure éthique devant la campagne de désinformation,de discréditation et de fausses accusations contre notre organisation de droits humains, en particulier contre DANILO RUEDA et ABILIO PEÑA, ainsi que contre le défenseur de droits humains IVAN CEPEDA et le prêtre JAVIER GIRALDO, qui sont accusés du meurtre de GRACIANO BLANDON, MANUEL MOYA et de son fils.

Lettre à l'ambassade canadienne en Colombie

28 Janvier 2010

Att. Jenifer Henderson, Conseillère politique
Ambassade canadienne en Colombie

Copie à : James Lambert, Directeur général pour l'Amérique latine et les Caraïbes, Ministère canadien des Affaires étrangères

Assassinat d'un habitant de la Zone Humanitaire de Caño Manso, au Curvarado - Menaces et diffamation contre les accompagnateurs

10 Septembre 2009

Assassinat d’un habitant de la Zone Humanitaire de Caño Manso, au Curvarado. Menaces et diffamation contre les accompagnateurs.

Mercredi 9 septembre 2009

Un nouveau crime à été commis contre un habitant des Zones Humanitaires du Curvarado. BENJAMIN GOMEZ, un vieillard de 80 ans, habitant la zone humanitaire de Caño Manso à été retrouvé mort jeudi le 27 août dernier. Son corps avait des marques de coups à la hauteur du cou et sa chemise était ensanglantée.

Avis d'expulsion pour des familles de Caracoli, Curvarado

12 Juin 2009

Avis d'expulsion pour des familles de Caracoli au Curvaradó

Mercredi le 11 juin à 11h, en réunion avec le gouvernement national pour le suivi des mesures provisoires concernant le Jiguamiandó et le Curvaradó, il a été su que la police d'Urabá était en train de préparer l'expulsion des femmes, hommes et enfants de la Zone humanitaire Caracolí, dans le territoire du Curvaradó, sous l'ordonnance de la juge de la municipalité de Riosucio, Chocó

Une vie de résistance

5 Avril 2009
Zone Humanitaire, Jiguamiando, Choco

Des métis et des «afrodescendants» de Colombie luttent pour la récupération de leurs terres. Ils y sont revenus et ils y restent. Avec une rare violence, les habitants de collectivités du nord du Choco, au nord-ouest de la Colombie, ont été expulsés une dizaine de fois au cours des dix dernières années. Pour préserver leurs terres des monocultures de palme africaine, ils se battront jusqu'au bout. À la vie, à la mort.

Accusations publiques et menaces contre Justicia y Paz

20 Mars 2009

Bogota, 20 mars 2009

Accusations publiques et menaces
contre la Comision de Justicia y Paz

De nouveaux montages judiciaires se préparent…


RÉSUMÉ

Par le biais d'articles de presse, de menaces paramilitaires et de déclarations du Vice-Président de la République, on est en train de créer une ambiance qui justifiera de nouvelles attaques contre des membres de la Comision de Justicia y Paz.

Choco: la luttte continue

16 Février 2009

Publié dans la Piedra No 5

Je préfère mourir en luttant sur mon territoire, que vivre comme un pion qui finira par mourir de faim ! -paysan de Camelia, Curvarado

Depuis les vagues de déplacements forcés de 1997, suivis de la création des première zones humanitaires comme stratégie de récupération du territoire en 2001 au Jiguamiendo, puis à l'intérieur des plantations de palme au Curvarado en 2005, le grand livre de cette épopée dramatique marquée de sang sur une trame de profits économiques a vu l'encre couler au cours des années.

Pages