Projet Accompagnement Solidarité Colombie

Actions urgentes

Nouvelles actions contre des défenseurs de droits humains.

6 Mai 2013

 

 

Encore aujourd'hui, le défenseur de droits humains, Alberto Franco a été suivi dans le quartier La Soledad entre 7:50 et 8:20 a.m. Le sacerdoce s'est fait suivre par deux hommes se déplaçant sur une moto noire avec la matricule ANR 76.

Jani Silva, leader de la Zone de Réserve Paysanne menacée de mort

20 Avril 2013

Puerto Asís - Putumayo

“Fille de pute tes heures sont comptées! Arrête de te fouttre le nez là où tu devrais pas, tu sens déja le formol" : ceci est la dernière menace reçue par la leader paysanne, représentante de la Zone de Réserve Paysanne (ZRC) de la Perla Amazónica, Jani Rita Silva. Les messages de menace ont été envoyé du numéro de cellulaire 3142881557

Un entrepreneur réitère ses menaces contre des leaders du Curvaradó

9 Avril 2013

Rapport terrain

L'entrepreneur Darío Montoya a renouvellé les menaces à l'encontre des leaders Guillermo Díaz et Enrique Cabezas parce que leur présence et leurs dénonciations l'empêche de mener à bien ses projets sur les terres collectives ayant été expropriées aux paysans par les paramilitaires. Guillermo Díaz, Enrique Cabezas et 50 autres leaders du Curvaradó et du Jiguamiandó sont menacés de mort pour leurs actions visant à faire la lumière sur la sructure "para-entrepreneure" dans la région.

Des hommes armés et cagoulés circulent au Curvarado

3 Avril 2013

 

Rapport terrain

Cet après-midi, sur les terres de la communauté de El Guamo, territoire collectif du Curvarado, qui sont occupés illégalement par l'entreprise de palme Palmadó, a été observé la présence d'un groupe d'hommes armés cagoulés. Il a deux jours, la présence du groupe armé aviat été constatée dans le même lieu.

Les cagoulés se sont dirigés en direcyion de la communauté de "No hay como Dios".

Menaces de mort contre les réclamants de terre au Curvaradó y Jiguamiandó

15 Mars 2013

Informe

 

« À peine le processus de restitution des terres va commencer et les paramilitaires vont commencer à exécuter les assassinats », voici le message reçu le 12 mars par des habitants du Jiguamiando. Un homme armé protégeant les intérêts de l'entrepreneur Dario Montoya a exprimé à des membres du conseil communautaire que les terres seraient remises mais que cela leur coûterait des morts.

 

Pages