Projet Accompagnement Solidarité Colombie

Actions urgentes

Paysan menacé, terre exploitée pour Multifruit et Del Monte

14 Novembre 2006

INFORME 55 CACARICA-CAVIDA

MENACE CONTRE DES AFRO COLOMBIEN ET DESTRUCTION ENVIRONNEMENTALE

RESUME

Six unités militaires de la brigade 17 de l’armée nationale ont menacé de mort ALEX JEFERSON MORENO motoriste des communautés d’autodétermination, vie et dignité du Cacarica, CAVIDA après l’avoir accusé d’être un auxiliaire de la guerrilla. La menace a eu lieu à Bocas del Limón à 10 minutes de distance de la Zone Humanitaire à 11 du matin le 27 octobre 2006

Bogotá, D.C Octubre 27 de 2006
COMISION INTERECLESIAL DE JUSTICIA Y PAZ

I 76 OCCUPATION ENTREPRENEURIALE DE LA PROPRIÉTÉ DE PETRO, JUDICIARISATION, MENACES D'ATTENTATS ET PRESSIONS

24 Octobre 2006

Contexte

Rappelons que depuis le 8 avril 2006, les familles du Curvaradó accompagnées par Justicia y Paz et le PASC bâtissent une nouvelle Zone Humanitaire sur la terre appartenant à Don Enrique Petro, membre du Territoire Collectif du Curvaradó. Une terre qui avait été illégalement ensemencée de palme africaine depuis les déplacements forcés dans cette région. Rappelons également que ce fait n’est plus en litige, le gouvernement colombien ayant reconnu (dans une lettre de réponse à une action urgente) que cette terre était bien légitimement et légalement la sienne.

I 75 - Possibles agissements paramilitaires, LA FAMILLE DE ENRIQUE PETRO MENACÉ

20 Septembre 2006

Rappelons que depuis le 8 avril 2006 les familles du Curvarado accompagnées par Justicia y Paz et le PASC bâtissent une nouvelle Zone Humanitaire sur une terre appartenant à Don Enrique Petro membre du territoire collectif du Curvarado. Une terre qui avaient été illégalement ensemencé de palme depuis le déplacement forcé. Rappelons également que se fait n’est plus en litige le gouvernement colombien ayant reconnu (dans une lettre de réponse à une action urgente) que cette terre était bien légitimement et légalement la sienne.

Soutenez Six Nations : Appels et lettres

20 Septembre 2006

1. RÉCENTE MISE-À-JOUR DE HAZEL HILL

Kanonhstaton, 7 septembre 2006.

Bonjour de Grand River.

Le soleil vient d’apparaître au-dessus des arbres et le monde a l’air beau et paisible. Dans ma maison, tout le monde est occupé à se préparer pour l’école et le travail. On consulte les horaires d’autobus et on discute des besoins pour l’art, le théâtre, la science, la musique, etc. pour l’école tout en préparant les lunches. Ce petit coup d’œil dehors est un doux rappel et aide à faire l’équilibre en moi, face au chaos que nous sentons parfois dans la vie.

I 73 - Plan d'attentat paramilitaire contre Enrique Petro, et des accompagnateurs nationaux et internationaux par les effectifs paramilitaires

17 Août 2006

Nous craignons un attentat contre la vie de ENRIQUE PETRO, habitant des zones humanitaires du Curvaradó, contre des accompagnateurs-trices nationaux de l'église catholique et de la commission Justicia Y PAZ, proches et amis des accompagnateurs internationaux des états-Unis, d'Espagne et du PASC – Canada ainsi que de PBI. Cette ordre sera exécuté par les paramilitaires qui opèrent dans la région du Bas-Atrato et par une partie du bloc paramilitaire « bananier ».

DeVer 260 - Menace contre le collectif d'avocats «José Alvear Restrepo»

9 Mai 2006

Si ce n’est pas sous le pseudonyme de «Front social pour la Paix» ou d’«Autodéfenses unies indépendantes», ou sous d’autres appellations et fausses identités, le paramilitarisme en tant que stratégie d’État se trouve en phase de reingénierie; et persiste malgré le déni du Président URIBE ou du Haut Commissaire pour la Paix LUIS CARLOS RESTREPO.

Retour dans le Curvaradó Obstruction, provocations et menaces

21 Avril 2006

Le retour et la création de la Zone Humanitaire a donné l’occasion de recueillir de nouveaux témoignages de gens qui vivent dans la région. Un paysan a révélé qu’il y a trois ans et demi, des représentants de la compagnie URAPALMA l’ont invité à former une “Association de petits producteurs”. Au nom de cette dite association, la compagnie à part la suite fait une demande de crédits à l’institution FINAGRO qui est gérée par la Banque agraire de Colombie à Apartado.

Pages