Projet Accompagnement Solidarité Colombie

Menaces et incidents de sécurité visant les organisateurs et témoins du tribunal éthique contre la pétrolière canadienne Pacific Rubiales

22 Juillet 2013

Dans la nuit du 19 au 20 juillet 2013, « La Casa », le bureau international de la Red de Hermandad y Solidaridad con Colombia (RedHer) situé à Bogota a été dévalisé. Cet incident s’inscrit au sein d’une série de circonstances préoccupantes : menace de mort contre l’un des témoins de l’audience publique contre Pacific Rubiales, menaces publiques contre le syndicat de la USO, attaques aux serveurs hébergeant les sites web du Congreso de los Pueblos, du Comité de Solidarité avec les Prisonniers Politiques et de l'Agence de presse « Colombia Informa », trois organisations liées à la RedHer qui ont participé de près à la documentation entourant l’audience contre la pétrolière canadienne.


Les faits :

Mardi 16 juillet : “Nos sincères condoléances pour la perte de ton épouse et de tes enfants”

Deux jours à peine après l’audience publique contre la Pacific Rubiales (municipalité de Puerto Gaitán avoisinant les champs pétroliers, 13 et 14 juillet) , des inconnus sont entrés de nuit dans la demeure de Héctor Sánchez et ont laissé sur la table de la salle à manger une missive élaborée avec des lettres de journaux. La lettre contenait la menace de mort suivante: «Repose en paix Juan David et Costeña. Nous savons tout ce que tu fais avec ta famille. C'est bien que tu cherches de l'aide, mais cela ne te servira à rien. Nous savons que tu vas travailler. Ne cherche pas une mort niaiseuse,  la même chose est valable pour ta femme et ton fils. Nos condoléances pour la perte de ta femme et de ton enfant. Ne les laisse pas sans père et sans mari ou ne cherche pas à devenir veuf ». Héctor Sanchez avait organisé des réunions dans les communautés de la région pour les inviter à participer à l’audience contre Pacific Rubiales.


Mercredi, 17 juillet: “Nous allons passer à l'offensive contre la USO”

Alex Iván Ortiz se présente comme étant le dirigent de l'Unión de Trabajadores de la Industria Eléctrica (UTEN), un syndicat qui cherche à déplacer la USO de l’industrie pétrolière. Dans les jours suivant l’audience publique, Alex Iván Ortiz a visité différents médias pour vanter publiquement ses bonnes relations avec la Pacific Rubiales et condamner le syndicat de la USO. Lors de l’entrevue qu’il donnait à La W Radio, Alex Iván Ortiz a affirmé en se référant aux dénonciations nationales et internationales concernant la pétrolière canadienne : « Là, on est tanné d’avoir une attitude tranquille. On va passer à l'offensive contre la USO! ».

Étant donné la triste histoire d’assassinats et de disparitions forcées dont ont été l’objet les leaders syndicaux de la USO, cette menace ne peut qu’être prise au sérieux.

Détails et sollicitudes en ligne : http://www.pasc.ca/fr/action/menace-contre-un-leader-communautaire-membre-de-la-uso-suite-%C3%A0-laudience-contre-la-p%C3%A9troli%C3%A8re Svp prenez le temps de réagir face aux menaces de morts visant Hector Sanchez en communiquant avec les autorités colombiennes. Les faits concernant les menaces publiques à la USO devraient également être portés à l’attention des autorités et dénoncées internationalement.


Vendredi, 19 juillet : attaques cybernétiques aux sites web des organisations

Vendredi, l'agence de presse Colombia Informa a diffusé un communiqué spécial avec des dénonciations contre la Pacific Rubiales telles que documentées lors de l’audience à Puerto Gaitán. Ces dénonciations incluaient une entrevue avec le député québécois Amir Khadir qui annonçait son intention de réaliser des actions dans son pays contre la pétrolière qui cotise à la Bourse de Toronto. (Voir la traduction en français : http://www.pasc.ca/fr/article/%C2%AB%C2%A070-des-entreprises-extractives-sont-enregistr%C3%A9es-au-canada-un-paradis%C2%A0%C2%BB)

L’agence publiait également les informations concernant la campagne de solidarité envers Héctor Sánchez récemment menacé de mort. Quelques heures après avoir mis ces articles en ligne, le serveur de l’agence Colombia Informa était subitement hors-service. La même situation s’est présentée pour le site Internet du Congreso de los Pueblos, espace de convergence des mouvements sociaux et syndicaux qui réalisent la promotion des audiences publiques préparant le Tribunal éthique ainsi que pour le site internet du Comité de solidarité avec les prisonniers politique (CSPP) qui collabore à la diffusion de cette information.


Samedi, 20 juillet: Vol à « la Casa », bureau de la Red de Hermandad y Solidaridad con Colombia (RedHer), réseau duquel le PASC est membre.


Samedi, aux petites heures du matin, le siège social de la RedHer a été l’objet d’un cambriolage. Les inconnus ont volé l’ensemble des ordinateurs du bureau ainsi que tous les laptops (incluant les ordinateurs personnels des internationalistes logeant à « La Casa »). Ils ont également emportés les enregistreuses et les appareils photo et vidéo ayant été utilisés pour documenter l’audience de Puerto Gaitan.

Rappelons que la RedHer a participé à l’organisation de l’audience publique contre la pétrolière canadienne en collaboration avec le syndicat de la USO (13 et 14 juillet). La RedHer a également accueillie la délégation canadienne composée de représentants d’organisations sociales et syndicales québécoises et canadiennes (11 au 16 juillet) venue assister à l’audience.

La RedHer étant en charge du Tribunal éthique qui reprendra les preuves présentées lors des trois audiences préparatoires (dont celle sur le pétrole étudiant le cas de la compagnie canadienne Pacific Rubiales), il va sans dire que le travail d’organisation est grandement affecté.

Étant donné le peu de ressources financières de la RedHer et de ses groupes membres, le PASC lance un appel à la solidarité afin de réunir l’argent nécessaire pour acheter de nouveaux ordinateurs ainsi qu’une enregistreuse et une caméra vidéo. Tout don, même minimal, peut faire la différence et permettre aux organisations de poursuivre leur travail de documentation en préparation du Tribunal éthique portant sur la politique extractive de l’État colombien (et sur les entreprises étrangères qui en profitent) qui se déroulera dans la ville de Bogota le 16,17 et 18 août 2013. Si vous êtes en mesure de faire un don solidaire, svp communiquez avec le PASC. Info [a] pasc.ca 514.966.8421

Concernant le vol de matériel, un communiqué conjoint des differentes organisations nationales et internationales de la RedHer sera diffusé dans les prochains jours. Des actions de solidarité y seront proposées. Merci de nous aider à le diffuser.

Solidairement,

Équipe terrain du PASC, Bogota, 23 juillet 2013.

Auteur: 
PASC

Source: 

Thème: