Projet Accompagnement Solidarité Colombie

La leader Ligia María Chaverra accusée faussement d'être responsable d'un triple assassinat

23 Octobre 2013

Curvaradó

22 octobre 2013

Nous apprenons qu'hier fut déclaré par un cartel de faux témoignages que Ligia Maria Chaverra, leader afrocolombienne pour la réclamation des terres, serait la responsable intellectuel des meurtres de Graciano Blandón et de son fils, ainsi que du meurtre de Manuel Moya, tous trois tués par les FARC.

Hier, dans la municipalité de Carmen del Darién, les faux témoins ont proclamé leur accusation.

Ligia Chaverra, 74 ans, est une des leaders communautaires visées par des menaces de mort, des diffamations et des montages judiciaires, en raison de ses réclamations face aux déplacements forcés et aux vols des terres collectives au profit de l'agrobusiness de la palme, la banane, la yuca, la coca et l'élevage extensif.

Depuis plus d'un an maintenant, nous dénonçons le grand nombre de poursuites non fondées contre des dirigeants de Curvaradó en cours à la Fiscalía General de la Nación.

Nous espérons que la Fiscalía agisse suivant la primauté du droit pour éviter que les entrepreneurs, les paramilitaires et les militaires utilisent le système judiciaire comme une vengeance pour priver de libertés les communautés en résistance et leur leader.

Auteur: 
Comisión Intereclesial Justicia y Paz

Source: 

Thèmes: 

Région: