Projet Accompagnement Solidarité Colombie

Menaces d'opérations paramilitaires

27 March 2014

Durant la journée, des paramilitaires sont venus haceler les habitants de la Zone Humanitaire du Conseil Communautaire de Camélias, Curvarado. Parmis les paramilitaires "perro negro" et "el perro" étaient présents. Des personnes armées habillées en civil se mobilisent depuis une semaine dans le port de Brisas, Curvarado malgré la présence permanente des forces publiques. 

Deux jours auparavant, à Belen de Bajira, des hommes sur des motocyclettes, apparament des paramilitaires, ont abordé la fille de la lider, Liria Rosa Garcia pour lui demander des questions à propos de sa mère ainsi que du lider Raul Palacio. En refusant de répondre, les motocyclistes ont tenté de l'intimider. Liria et Raoul sont des membres du Conseil Communautaire de Caracoli, Curvarado.

Encore une fois, les militaires accusent sans fondement les membres du Conseil Communautaire de Jiguamiando d'être complices et responsables d'une attaque de la guérrilla des FARC. Dans les environs et non pas dans la Zone Humanitaire du Conseil Communautaire de Pueblo Nuevo, un affrontement armé à eu lieu le 13 mars entre les forces régulières et la guérilla des FARC. L'affrontement a duré plusieurs minutes et deux militaires sont morts.

En réaction, près de la Zone Humanitaire, les forces régulières ont porté responsables des affrontements les afrocolombiens habitant le Conseil Communautaire de Peublo Nuevo.

En apprenant la situation, les structures paramilitaires qui oppèrent à Belen de Bajira ont affirmé que les militaires étaient très faibles et qu'ils allaient devoir les appuyer dans le Jiguamiando. 

Dimanche dernier, des témoins ont appercu des opérations officielles qui comptaient la présence de paramilitaires.

Bogotá, D.C. 25 mars 2014

Comisión Intereclesial de Justicia y Paz

Author: 
Justicia y Paz

Source: 

Themes: 

Region: 

Optionnel
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.