Projet Accompagnement Solidarité Colombie

"Cauca Saoudite" et la pétrolière canadienne Grantierra dans le Cauca

1 October 2011

Cinq cents mille hectares, soit à peu près 20% de tout le territoire du département de Cauca, figurent dans les cartes des concessions faites par l’Agence nationale d’hydrocarbures (ANH) à la compagnie canadienne Grantierra Energy. Ces terres dans lesquelles des études techniques préliminaires sont entrain de devancer  la phase d’exploration, comprennent  le Bota Caucana, une bonne partie du Massif Colombien et vont littéralement jusqu’au parc Caldas au Popayán. Sur les cartes de la ANH toute cette zone fait partie du bassin Cauca-Patìa, blocs Cauca 6 et Cauca 7.

Avec l’autorisation octroyée, les chercheurs de pétrole pourront fouiller le sous-sol et s’y promener comme dans un moulin. Il est évident que ceci ne signifie pas qu’ils iront  jusqu’à installer aussitôt une foreuse pour creuser le Pont Humilladero, mais comme dit le proverbe, celui qui cherche trouve. D’un instant à l’autre et sans que les communautés ne s’en aperçoivent nous aurons des puits de pétrole qui s’ajouteront à ceux qui ont déjà été autorisés sur la route jusqu’au Putumayo. Et ainsi commença la bataille de Troie.

Bonne ou mauvaise nouvelle? Pour le moment ceci ne fait même pas encore partie de la catégorie des nouvelles, malgré les alertes que lancent les organisations du Massif et du village Yanacona qui ont préparé un exposé sur le sujet lors du Séminaire qui a eu lieu ce 21 septembre à la Vega.

¿Es una buena o una mala noticia? Por ahora no ha llegado siquiera a la categoría de noticia a pesar de las alertas que vienen haciendo organizaciones del Macizo y del pueblo Yanacona que se ocuparon del tema en el Diplomado realizado este 21 de septiembre en La Vega.  

Pendant ce temps, les explorations progressent quasi clandestinement sur toute la plate-forme sous-marine depuis l’ile de Gorgona (département du Cauca - Colombie)  jusqu’au Choco précisément par la route des baleines bossues. Ecopetrol ainsi que la compagnie indienne Reliance Industries Limited sont là depuis deux années avec leurs bateaux, sondes et bruits entrain d’explorer les blocs qui couvrent 815 kilomètres carrés à Borojò Nord et 860 kilomètres carrés à Borojò Sud, et également 132 kilomètres sismiques 2D. L’un des plans immédiats consiste à amplifier la zone au bloc Tumaco qui comprend Gorgona et les plages de Guapi. La zone d’exploration en plate-forme sous-marine du pacifique couvrira 100 milles hectares en face des côtes des départements du Cauca, Valle et Chocó.

Sur la côte pacifique, tout s’est fait discrètement, sans que les habitants ne soient au courant. Les nouvelles qu’on a là-bas concernent seulement les déplacements dans les zones de consolidation (CODHES, août 2011). Les opérations pétrolières sont en cours de réalisation sans assujettissement aux normes : ils ne détiennent pas suffisamment de permis et ne consultent point les communautés afrodescendantes, argumentant qu'ils ont déjà parlé avec quelques  pécheurs, péchés au hasard en 2007. Selon des rapports recueillis par l’unité investigatrice d’INDEPAZ, Ils ne suspendent pas les opérations sismiques, et ce même pendant la saison ou les baleines sont de visite, et ils ne respectent pas les normes environnementales.

L’exploration pétrolière dans le département s’ajoute aux prétentions des chercheurs d’or, de cuivre et de platine ainsi que d’autres métaux , pour lesquels ils ont déjà des titres et des droits d’exploration dans 25 municipalités, sur 900 milles hectares . Qu’en disent les candidats ? Quelle politique est adoptée face à ces méga-projets minero-énergétiques ? Quelles mesures de précaution  va-t-on  exiger aux prédateurs de la route des baleines ? Passeront-t-ils  de la clandestinité à la consultation ? Qu’attend-t-on pour  qu’il y ait  une alerte générale contre cet écocide au Massif Colombien et dans les paramos ? Qui se charge de surveiller Grantierra Energy, Carboandes, AngloGold Ashanti ? Qui surveille leurs agents dans le département? La parole est à vous !

Camilo González Posso
El Liberal, Domingo 25 de Septiembre de 2011

Traduction : Benmebarek  Raouia


 

 

Plan de agresión en el Cauca (espagnol)

 

Author: 
Camilo González Posso

Source: 

Theme: 

Region: 

Tags: