Projet Accompagnement Solidarité Colombie

Déclaration finale de la 6ème rencontre internationale

2 March 2006
Pelégrination Réseau d’alternatives à l’impunité et à la globalisation

Deuxième pérégrination internationale

Sixième rencontre internationale du Réseau d’alternatives à l’impunité et à la globalisation

Cacarica-Darien

Du 20 au 28 février 2006

Du 20 au 28 février 2006, nous avons marché en unissant nos pas, notre vision et notre pensée dans la région du Darien, où nous avons pu percevoir la biodiversité, la beauté, et le patrimoine de l'humanité. Nous sommes venu du Canada, des États-Unis, du Mexique, du Guatemala, du Panama, de Bolivie, du Brésil, d'Argentine, du Chili, d'Espagne, d'Angleterre, et de diverses régions de la Colombie incluant Cauca, Meta, Antioquia, Choco, Santander, Putumayo, Valle, Cundinamarca, Sucre, Atlántico, Bolívar, Guajira. Nous nous sommes rencontrés, noirs, métisses, autochtones, habitants urbains, ruraux, tous et toutes sur le Territoire Collectif du Cacarica.

Le tout se déroulait exactement 9 ans après l’opération Génésis, orchestrée par la Brigade XVII de l’armée nationale, qui provoqua le déplacement forcé de plusieurs communautés afrodescendantes et autochtones. Depuis les réserves autochtones et les zones humanitaires du Cacarica, nous témoignons de la résistance civile des communautés pour la défense de la Vie et du Territoire, pour la construction d’alternatives, pour la protection environnementale et territoriale, pour la construction d’une démocratie participative, d’une éducation propre.

Après 6 jours de marche dans la région du Darien et 2 jours de rencontre dans la Zone Humanitaire de Nueva Esperenza au Cacarica, nous avons pu observer la grande richesse en biodiversité que l’on retrouve dans cette zone. À chaque pas que nous avons fait, nous avons réaffirmé que la terre est notre mère, et que nous faisons partie d’un Territoire qui court de grands risques. Un Territoire mis en danger par des méga-projets agroindustriels de palme africaine et des méga-projets d’infrastructures qui sont sur le point d’être implantés dans cette zone et qui détruiraient non seulement cette réserve mondiale de la biodiversité mais également les peuples et cultures qui s’y trouvent. Nous avons écouté les déclarations douloureuses des familles de victimes, de crimes contre l’humanité, de violations de Droits Humains, de la militarisation du Territoire. Nous avons aussi constaté les faux processus judiciaires menés contre des communautés qui affirment leurs Droits fondamentaux et qui construisent des alternatives démocratiques avec Justice et Dignité.

Nous sommes contre l’impunité liée à des cas de torture, d’assassinats, de disparitions forcés, de déplacements forcés, commis par les États dans le but d’imposer des relations économiques et sociales excluantes.

Nous exigeons Justice, Vérité et Réparation, ce qui deviendra réalité seulement lorsque les États seront véritablement démocratiques.

Pendant ce temps, nous continuerons à renforcir les propositions et initiatives alternatives d’affirmation de la Vérité et de la Justice, grâce à la démocratie directe et à l’économie solidaire basée sur le respect de la nature et des identités culturelles.

À partir de la mémoire, nous continuons d’exhumer nos rêves, nos projets de vie qui ont été détruits, mais qui persistent comme inspiration pour le présent et pour le futur.

Face à l’impunité, nous nous engageons à appuyer :

1. la proposition d’une Commission Éthique sur les crimes d’État en opposition à la Commission nationale de réconciliation et de réparation qui méconnaît les victimes et les principes de Vérité, Justice, Réparation et Non-répétition.

2. l’initiative du Droit d’enterrer les victimes qui se trouvent dans des fosses communes.

3. les propositions du Droit propre comme mécanisme de Vérité et de Justice qui sont mises de l’avant par les communautés en résistance en Colombie.

4. la sanction éthique des meurtriers, de leurs collaborateurs et de leurs bénéficiaires qui jouissent de l’impunité.

5. la proposition de construction de monuments, initialement dans le Meta, le Cacarica et sur le Territoire du Peuple Kankuamo.

Face au Territoire, nous nous compromettons à :

1. Appuyer la visualisation et la signalisation de 2500 parcelles et Territoires Collectifs comme Zones de biodiversité et Patrimoine populaire de l’Humanité.

2. Renforcir la souveraineté alimentaire avec la création de maisons de semences dans le Meta, à Dabeiba, au Cacarica, sur le Territoire Kankuamo et dans La Vega.

3. Accompagner les actions juridiques internationales concernant les Droits territoriaux des peuples autochtones, paysans, métisses et afrodescendants.

4. Donner impulsion à une Consultation populaire globale concernant la construction de l’autoroute panaméricaine et les projets d’infrastructures bilatéraux entre les gouvernements colombien et vénézuélien.

5. Participer à la prochaine rencontre de la Red d’alternatives à l’impunité et la globalisation qui se tiendra aux Etats-Unis.

6. Appuyer la gestion d’un dialogue entre les communautés en résistance civile et la Banque mondiale, le FMI et la Banque interaméricaine de développement.

7. Appuyer la proposition d’Écoles des semences communautaires lié au primaire, au secondaire et à l’Université de la Terre.

Conscients que les peuples sauvent les peuples en construisant un monde meilleur, nous souscrivons à cette déclaration et à ces engagements pris en Colombie.

Zone Humanitaire "Nueva Esperanza en Dios", Cacarica, Chocó, Colombie, Neuf ans après l’opération "Génesis", 28 février 2006.

Organisations de Colombie

Familiares de Víctimas de Trujillo Valle.

Comunidad Civil de Vida y Paz -CIVIPAZ- Meta.

Consejo Comunitario del Río Naya

Consejo Comunitario Cuenca del Bajo Calima.

Comunidades Cristianas Campesinas de Colombia

Asociación de Víctimas de Riosucio -Clamores-

Comunidad de Vida y Trabajo la Balsita - Dabeiba-

Familiares de Víctimas de San Onofre, el Chengue y Sucre y El Salado
Bolívar

Red de Tejedores de Justicia y Paz, Popayán

Asociación de Cabildos Indígenas de la Zona del Bajo Atrato, CAMIZBA.

Renacer Tequendama, Sucre, Cauca

OBAPO

OAPO

Alerta Sur, Red Colombiana de Radio Comunitaria Recorra -Periferia-

Organización Indígena Kankuama.

Asociación Campesina Inzá Cauca -ACIT-

Cabildo San Lorenzo, Caldono, Cauca

Comunidad Wuaunam Jumphubwr, Cacarica-

Asociación Comunal la Vega, Cauca.

Familias Desplazadas del Curvaradó

Consejo Comunitario de la Cuenca del Río Jiguamiandó

Consejo Comunitario de la Cuenca del Río Curvaradó

Familias de los Consejos Comunitarios del Cacarica asociados en comunidades de
Autodeterminación, Vida, Dignidad -CAVIDA-.

Organisations d’Amérique Latine

Madres de la Plaza de Mayo Línea Fundadora, Argentina.

Movimiento de Trabajadores Rurales sin Tierra -MST- Brasil

Fundación Coordinadora del Agua y de la Vida- Bolivia.

Frente Petenero contra Represas - Guatemala-

Asamblea Mexicana de Autodeterminación -AMAR- México.

Expresos Políticos Chile

Pueblo Mapuche Chile

Organisations d’Europe et d’Amérique du Nord

Alianza Santuario Chicago-Colombia, USA.

8vo Día por la Justicia, Chicago, USA

Grupos Cristianos de Acción Por la Paz, ECAP, USA.

Colombian Solidarity Camping Reino Unido

Proyecto de Acompañamiento y Solidaridad con Colombia, PASC

Colectivo Sur Cacarica de Valencia, España.

Colectivo Guadauca, Extremadura, España.

Grupos Cooperativos Francia

Bogotá, D.C 2 de marzo de 2006
COMISION INTERECLESIAL DE JUSTICIA Y PAZ

Author: 
PASC

Region: